SUP l'automne - Comment prolonger sa saison

L'automne s'est officiellement installé au Québec et on le ressent. Bonne nouvelle pour les amateurs de SUP, il est toujours possible de se mettre à l'eau et de profiter du colori automnal. Voici quelques conseils pour vous aider à pratiquer le SUP en toute sécurité cette saison.

Comment s'habiller? Wetsuit ou pas wetsuit? Tout est question de sécurité


C'est la question qu’on nous pose le plus souvent, et nous n’avons pas de réponse définie :

  1. certains opteront pour des vêtements de plein-air standard adaptés aux températures de saison avec des bottillons en néoprène pour garder les pieds au chaud
  2. d’autres opteront pour un wetsuit 4/3 avec gants, cagoule et/ou tuque

Notre réponse : vous devez trouver ce qui vous convient le mieux selon votre type de pratique, votre niveau d’habileté et de stabilité sur la planche. 

Question d'être sécuritaire, analyser la météo pour connaître les risques de vent/pluie et prévoyez plutôt un parcours qui vous tiendra proche des berges. Dans ce cas, si vous tombez à l'eau et que vous avez froid, il sera plus facile de retourner sur la terre et de vous réchauffer. Évidemment, le leash (laisse de sécurité) et la veste de sauvetage demeurent des MUST, peu importe la saison.

Choisir son wetsuit

Non, pas toujours évident de magasiner sa combinaison isothermique. S'il existe plusieurs modèles et bien des épaisseurs disponibles, il faut garder certains éléments en tête.

    La température de l'eau

    L'automne, le danger le plus important : choc thermique. L’hiver c’est simple, il fait frette,on ne se casse pas la tête et on enfile un wetsuit épais. L’automne, c’est plus compliqué. On peut pagayer pendant de belles journées à 20 ºC ou des journées venteuses à 10 ºC. Chose certaine, quand il fait 20 ºC et qu'il faut pagayer fort, c'est chaud en torpinouche dans un wetsuit, mais on est content quand on tombe à l'eau.

    La température de l'eau influence considérablement le wetsuit qu'il vous faut. Plus l'eau est froide, plus il vous faudra une combinaison dont la couche de néoprène est épaisse. Si le wetsuit indique un seul numéro (ex. 3mm), c'est que la couche de néoprène est d'une épaisseur de 3mm partout sur la combinaison. À l'inverse, si le wetsuit est un 3/2, ceci signifie qu'il est de 3mm sur la zone du tronc pour assurer chaleur et flottabilité, et 2mm au niveau des bras et des jambes pour faciliter les mouvements.

    Référence: http://www.standup-guide.fr/info/equipement/choisir-sa-tenue-de-sup

    Si vous ne pouvez vous permettre plusieurs épaisseurs de combinaison, choisissez un wetsuit 4/3mm : polyvalent et parfait pour prolonger votre saison du printemps à l'automne. Les moins frileux opter peut-être seulement pour un 3/2mm.

    Le type d'effort que vous prévoyez faire

    Maintenant, il est vrai qu'en SUP, on passe plus de temps à l'extérieur de l'eau que dans l'eau. Le SUP est une activité physique qui peut demander un certain effort physique (c'est selon) et la température extérieure peut être chaude. Pour cette raison, voici deux alternatives:

    1. Choisissez une combinaison sans manche : voilà une combinaison qui offre beaucoup de mobilité pour les bras et les épaules mais qui est à la fois sécuritaire en cas de chute dans l'eau froide.
    2. Choisissez des vêtements imper-respirants étanches : les anoraks ou les hauts nautiques sont aussi de bonnes options au début octobre ou à la fin du mois de mai. Ils sont moins dispendieux que les combinaisons isothermiques. Chose certaine, toutefois, ils offrent une moins bonne protection contre les eaux plus glacées. 

    Les accessoires utiles

    Si le wetsuit est important, certains accessoires le sont tout autant. Parce que les pieds seront certainement à l'eau, choisissez un bottillon qui les gardera au chaud. Parce que les mains engourdissent rapidement lorsqu'elles sont exposées au vent ou à l'eau froide, optez pour des gants ou mitaines de néoprene. 

    En cas de froid extrême, optez pour une cagoule. Elle fera une différence incomparable dans l'eau en l'empêchant d'entrer facilement dans votre wetsuit. La tête est l'une des parties les plus importantes à protéger dans l'eau froide. Faites-nous confiance, vous voulez une cagoule quand l'eau est sous la barre des 8 ºC.

    Pour d’autres conseils, voir l’article de notre ambassadrice Sophie en collaboration avec Ouisurf >> ICI

      Article suivant