SUP Surf 101 : Tout ce qu'il faut savoir

Bien qu'à première vue, SUP surfer puisse paraitre plus facile que le surf lui-même, affronter une vague debout peut s'avérer un défi. En fonction des conditions, vous verrez qu’il n’est pas aussi facile d’attraper des vagues en SUP que l’on pourrait le croire 

Si votre intention est de tranquillement migrer vers le SUP surf, pas de panique! Voici quelques notions bien pertinentes pour une pratique efficace et sécuritaire de SUP surf en mer. 

 

Planches et équipements 

Vous pouvez faire du paddlesurf avec pratiquement n’importe quelles planches de type all around ; tout dépend vraiment de la taille des vagues. Avec des planches plus grosses (10’-11’), vous pourrez vous amuser à cruiser sur des petites vagues de 1-2’ mais pour plus de performance nous vous conseillons des planches de moins de 9’6.

Comment choisir la bonne SUP surf?

Pour un feeling optimal, il existe une catégorie de planches spécifiquement conçus pour le paddlesurf. Elles ont généralement une intention de design ressemblant fortement aux surf shortboard mais avec plus de volume. Si on les compare aux planches all around, elles sont plus solides, ont des formes et des rails plus agressifs, moins de volume de flottaison et plus de rocker, ce qui les rend vraiment plus maniable dans les vagues.

Au niveau de la pagaie, les habitués préfèreront utiliser une longueur beaucoup plus courte qu’en mode promenade. Pourquoi? Plusieurs raisons  : position plus accroupie, planche ayant moins de volume donc plus submergé dans l’eau, moins encombrant pour faire les mouvements en mode surf. 

Pour voir nos pagaies, c'est ici!


   


Passer le « break»  

Une fois ta planche en main et ta leash au pied, you're ready to rumble! Première étape : passer le break. Oui, c'est probablement l’étape la plus ardue. Contrairement au surf où il est possible de duck diver sous les vagues, en paddleboard, comme la planche est plus volumineuse et quelle flotte plus, nous nous devons de passer le break au-dessus de l’eau. 

Dans le cas où plusieurs vagues successives semblent infranchissables, attendez plutôt que la mer soit redevenue calme pour pagayer vers le line-up. En adoptant cette stratégie, vous reculerez certes vers la plage, mais vous vous rendrez compte que ces épisodes de vagues successives (communément appelé set) ne sont que momentanés et vous vous fatiguerez beaucoup moins rapidement. Pour maintenir votre énergie et maximiser votre efficacité, voici notre conseil : apprendre à pagayer à genoux. C'est la manière la plus efficace de passer ledit break en maintenant son énergie. 

 

Quelle position choisir pour traverser les vagues? 

La question qui tue! Je mets mes pieds parallèles ou l'un devant l'autre? J'attaque la vague de face ou de biais? Voici notre réponse : si vous vous positionnez face à la vague, en position parallèle, vous serez assez solide pour la passer sans tomber. L'important, ici, est de faire un bon squat au moment où la vague atteint votre planche. Ne maintenez surtout pas les jambes barrées, vous tomberez assurément. 

Avec l'expérience, vous vous rendrez toutefois compte que la position surf est plus avantageuse que la position normalement adoptée en SUP (pieds parallèles), surtout à l'approche de vagues de plus grande taille. En ayant un pied un peu plus vers le nez (nose), vous arriverez à conserver une pression suffisamment importante à l’avant de votre SUP. Pour y arriver, nous recommandons d’abaisser son centre d’équilibre et de donner un coup de pagaie vigoureux au même moment où la vague atteint la planche.  

La clé du succès, on le répète : fléchir les genoux de façon significative pour éviter de chuter.  

Attendre et attraper les vagues  

La technique la plus utilisée par les débutants pour attraper une vague consiste à pagayer en position parallèle pour ensuite pivoter en position surf. Cette technique fonctionne bien, mais pour éviter de chuter, les pivots se doivent d'être bien exécutés. Notre conseil : tenter d’entrer dans la vague en position surf, plutôt que d'effectuer un pivot. Avec un peu de pratique, et devenant ainsi habitué à la position, vous serez plus rapide sur votre premier virage (bottom turn).  

Finalement, pour attraper une vague, il est conseil de guider votre planche à un angle de 30 à 45 degrés. Une entrée en ligne droite (à 90 degrés) risque de vous faire perdre de la vitesse au bas de la vague. Vous aurez ensuite de la difficulté à rattraper l’épaule, alias, la partie surfable de la vague 

 

Étiquette dans le line-up 

On en parle souvent, mais là, mettons une chose au clair! Tous ont droit de surfer la mer, mais dans un contexte aussi « risqué » que celui du surf, tous ont aussi droit de surfer à l’intérieur d’un environnement sécuritaire. C’est pourquoi il est toujours conseillé, lorsque débutant, de trouver une section de vagues (un peak), un peu plus à l’écart des autres. En d'autres mots, il s'agit de ne pas aller où la majorité des surfeurs se trouvent afin de conserver une distance sécuritaire par rapport à ceux-ci. Cette notion est surtout importante si l’on comprend à quel point la portée de la planche est importante une fois au bout du leash. Certains planchistes peuvent atteindre jusqu’à 20 pieds de portée (10 pieds de planche + 10 pied de leash). Il est donc important, une fois dans le line-up, de comprendre la dynamique directionnelle des vagues et des autres surfeurs. Principalement : éviter à tous prix les impacts! 

 

« Sharing is caring! » 

Il se peut, et est normal, que les surfeurs craignent se faire frapper par votre planche de SUP et qu’ils ne soient guère réjouît de votre présence dans l'eau. Par contre, si vous faites preuve d’une bonne étiquette et que vous arrivez à exploiter les vagues d’une façon sécuritaire et adaptée à votre niveau, vous obtiendrez l’approbation non-verbale des autres dans le line-up. Comme on le dit souvent dans le milieu : « sharing is caring! » 

Finalement, une des notions les plus importantes en terme d’étiquette : ne pas faire un  drop-in. On vous explique. Essentiellement, un drop in consiste à prendre une vague qui est déjà surfer par quelqu’un d’autre. Ce type d’action est fortement déconseillé. Il vous met en danger, mais met aussi le surfeur déjà engagé dans une situation à risque d’impact. Mentionnons aussi que vous venez en quelque sorte de « voler » sa vague… pas cool! Par contre, les drop-in sont parfois inévitables dans le feu de l’action et ils se produisent souvent sans mauvaises intentions. C’est pourquoi si vous commettez ce geste, il est préférable de faire signe au surfeur affecté. Un petit geste de la main en guide d'excuse et pour lui démontrer que vous comprenez ce qui vient de se passer, c'est toujours winner 

Sur ce, bon paddlesurf!

Article précédant Article suivant