SUP Yoga pour débutants

Tu aimerais essayer le SUP yoga cet été mais tu es un brin sceptique sur ton niveau de skills de yogi nautique? Voici 2 courtes séquences que tu peux faire sur ton SUP ou ton tapis de yoga pour t'aider à relaxer.

Avant de commencer, voici quelques points importants pour se mettre dans le bon mind set.

1. Laisse ton égo sur la plage

Une fois sur la planche de SUP, même si tu pratiques le yoga régulièrement, tu remarqueras que tout est différent sur l'eau. C'est ça la beauté du SUP yoga : il ne faut pas trop se prendre au sérieux et tout le monde est débutant sur l'eau. Tu dois apprivoiser les postures avec beaucoup de patience et de résilience. C'est d'ailleurs cette pratique qui t'apportera une meilleure conscience de ton corps, de ta respiration et de l’instant présent. Elle t'encourage à ralentir.

Avouons-le, ça peut tous nous être utile sur l'eau comme dans la vie au quotidien.

2. Trop c’est comme pas assez

Sthira - ferme, solide, durable.
Sukha - bonheur, aisance, tranquillité.

Dans la pratique du yoga, on cherche à trouver l’équilibre entre ces deux pôles. L’équilibre corporel se situe entre l’effort et la détente, le faire et le lâcher-prise. Tu ressentiras d'ailleurs ceci dans les postures d’équilibre : « crispé dans la volonté de tenir, on trébuche ; trop détendu, peu vigilant, on ne tient pas non plus. »

En SUP yoga, toutes les postures deviennent des postures d’équilibre. On doit donc apprendre à trouver le juste milieu entre le lâcher-prise et l'engagement. Le truc, encore, c’est de prendre son temps et de respirer calmement.

C'pas compliqué, on devrait réinventer le dicton « quand la respiration va, tout va! »

3. Concentre-toi sur ton nombril

Contrairement à la pratique sur un tapis de yoga, la pratique sur l’eau ne nous donne pas beaucoup de chances si on est mal aligné. C’est donc essentiel de parfaitement placer son corps de façon à être centré sur la planche. Ça tombe bien, c'est excellent pour corriger les petits faux-plis qu’on peut avoir dans notre pratique sur terre. Le truc c’est de toujours placer la partie la plus lourde de notre corps (le bassin ou le nombril) au-dessus du point central de la planche (la poignée).

Si tu gardes ça en tête, ça devrait éviter de faire « ploutsch ».

Si tu as déjà un paddleboard, je te conseille d’utiliser un ancrage ou de t'attacher à une bouée pour faire ta séance de SUP avec l’esprit tranquille. Ainsi, ta planche restera en place et tu pourras te concentrer uniquement sur ce qui se passe sur la planche.

 ____________

Flore & Flow est une école de yoga en plein-air établie en Estrie. Nous offrons, entre autres, des cours de SUP yoga au Lac Memphrémagog (Plage des Cantons) et au Lac Brompton (Plage Mckenzie).

Suivez-nous sur Facebook et Instagram pour voir l’ensemble de nos activités!

Article précédant Article suivant