Faire du SUP l'hiver au Québec? Facile.

Avez-vous déjà rêvé de pagayer dans un paysage hivernal féérique, où les sapins sont ensevelis de neige? Bon, il ne faut clairement pas avoir froid aux yeux pour se mettre à l’action, mais c’est possible de faire du SUP l’hiver. 

Pour avoir vécu cette expérience excitante à plusieurs reprises, laissez-moi vous proposer quelques conseils pour sortir en toute sécurité. 

Choisir l'endroit où pagayer

Choisir le bon endroit où aller pagayer l’hiver est très important. Soyez un peu moins téméraire qu’en été. Allez sur des plans d’eau que vous connaissez déjà et assurez-vous qu’il y a une descente sécuritaire pour éviter de tomber à l’eau. Fait important; les lacs gèlent beaucoup plus rapidement que les rivières. Plus l’hiver avancera, plus vous risquez de pagayer sur des rivières. À vous maintenant de choisir celle où le courant sera adéquat et sécuritaire. 

Vérifier la température

C’est vraiment un choix personnel de sortir ou non à -15C. Vérifiez donc le refroidissement éolien. Quand celui-ci est important, vous combattrez le froid et le vent, ce qui risque de rendre votre périple moins agréable. Pour faciliter votre déplacement sur l’eau, priorisez des journées calmes et clémentes. Si le soleil se pointe le bout du nez, tant mieux! Profitez-en pour vous réchauffer un peu avec ses rayons. 

L'habillement, c'est important

La première chose à penser avant d’aller sur l’eau en hiver, c’est bien évidemment votre habillement. Et petit conseil; ne sortez pas avec simplement votre suit d’hiver, vos grosses mitaines et vos bottes en vous disant: “JE NE TOMBERAI PAS! VOYONS! JE SUIS BON EN SUP”. L’erreur reste humaine, même pour les surhumains!  

Il est donc primordial d’avoir un bon drysuit ou un bon wetsuit. Pourquoi? En cas de chute, votre drysuit vous gardera bien au sec et votre wetsuit gardera le minimum de votre chaleur corporelle. Pour le wetsuit, je vous suggère un 4/3 mm, un 5/4 mm ou même un 6/5, ainsi que des bottillons de minimum 5mm et des gants de minimum 3mm pour la flexibilité. Par la suite, rien ne vous empêche de porter une tuque et un manteau coupe-vent sur votre suit afin de vous garder au chaud.  

Notez bien que pour le paddle surf de mer ou rivière, il est conseillé de porter un wetsuit 6/5 mm avec capuchon autant pour le corps, les mains et les pieds.

      

En cas de chute

Et oui, ça fait partie du risque quand on pratique le SUP hivernale. Et qu’on se le dise, cet élément de danger ajoute un défi qui peut s’avérer excitant lorsque vous braverez une rivière glaciale. Il ne faut pas avoir peur de se mouiller, il faut juste savoir comment bien réagir. 

La première chose à faire en cas de chute est de rester calme. Malgré le froid saisissant de l'eau, il est important de ne pas paniquer. Sortez la tête de l’eau, prenez deux trois bonnes respirations en nageant sur place afin de bien repérer votre planche. 

Si vous êtes vêtus d’un wet ou d’un dry suit, il se peut qu’une chute mette fin à votre balade sur l’eau... et c’est okay! Il vaut mieux trouver rapidement un endroit où se réchauffer. Pour cela, restez actif afin de garder votre chaleur corporelle. Aussitôt remonté sur votre planche, pagayez de façon constante vers votre refuge. 

D'autres conseils

  • N’y allez pas seul. Essayez de convaincre un ami de venir avec vous ou avertissez vos proche de votre escapade. 
  • Restez près d’une rive. Éviter le milieu du lac. 
  • Restez à proximité de votre chalet, votre maison ou de votre voiture. 
  • Ne prévoyez pas une sortie très longue. Vous allez voir, les petits orteils gelés peuvent vite se faire sentir. 
  • Préparez une soupe ou une boisson chaude dans un Thermos pour vous réchauffer rapidement lorsque vous sortez de l’eau. Oh que oui!

Les sorties en hiver ne sont pas les plus faciles, tout comme le surf d’hiver mais sont certainement agréable donc faites-le simplement pour vous amuser! 

Article précédant Article suivant