par Mariepier Bastien

Réglementation et sécurité 101 en Stand Up Paddle

La sécurité et la réglementation en paddle board : ce n'est pas à négliger. Si certaines lois existent en matière de veste de flottaison, d'autres conseils sont tout aussi importants pour une pratique adéquate et sécuritaire en Stand Up Paddle (SUP). Question de vous simplifier la vie, voici quelques conseils ainsi que la réglementation.

C'EST LA LOI!

Parce que la règlementation en SUP est parfois floue et que les informations sont partagées, on va faire ça simple. Chose à savoir : la réglementation de TRANSPORT CANADA en stand up paddle est basée sur celle des embarcations à propulsion humaine (moins de 6m de long). Cette réglementation stipule que :

Une personne doit porter un gilet de sauvetage ou VFI de taille appropriée. Si une personne porte son vêtement de flottaison sur sa planche à pagaie, tout ce qu'elle doit avoir à bord de plus se limite à :

  • Un dispositif sonore;
  • Une lampe de poche étanche si la personne navigue en période de visibilité réduite ou la nuit.

Si une personne ne porte pas son vêtement de flottaison (malgré l'obligation d'en avoir un à bord en tout temps) et le dispose sur sa planche, elle devra avoir comme équipement les éléments suivants :

  • Son vêtement de flottaison sur l'embarcation;
  • Une ligne d'attrape flottante;
  • Un dispositif de signalisation sonore.

C'est peut-être pas des plus esthétiques pour vos photos Instagram et c'est peut-être pas top pour le bronzage, mais c'est la loi et à notre avis, ça fait beaucoup de sens! Si les statistiques nous disent que 8 noyades sur 10 sont causées par l'absence d'un vêtement de flottaison individuel ou d'un mauvais ajustement : faisons attention!

LA VESTE DE FLOTTAISON, LAQUELLE CHOISIR?

Si le VFI est obligatoire en SUP et que nous suggérons fortement de le porter, nous mentionnerons aussi que la veste peut aussi faciliter le sauvetage en cas de malaise et de remorquage en cas de détresse.

Maintenant, parmi tous les types de VFI, il n'est pas toujours facile de se retrouver. Chose certaine, il existe plusieurs gilets de sauvetage, quel que soit votre budget ou le type recherché.

Type kayak ou sports de pagaies

Un VFI avec une coupe assurant une bonne mobilité, convenant à différents types de gabarits et doté de plusieurs poches pour y insérer sifflets, lampe de poche ou autres accessoires. Excellente option pour ceux qui comptent l’utiliser souvent et pour les longues expéditions.

Sac de taille gonflable

Un petit sac gonflable idéal pour les pagayeurs qui ne veulent pas s'encombrer d'un VFI en mousse. Comprend une flottabilité supérieure à celle de la plupart des VFI en mousse et se gonfle en tirant d'un coup sec sur le cordon prévu à cet effet.
Exemple : PACK CEINTURE GONFLABLE MINIMALISTE

NOTE : Si vous utilisez le sac de taille, vous devez obligatoirement le porter sur vous. Vous ne pouvez pas seulement le laisser sur l’embarcation.

Photo : Annie-Claude Roberge

Type standard

C'est la veste de flottaison la plus accessible, pour tous les types de budget (de 20$ à 300$). C’est celle que l'on retrouve dans la majorité des magasins à grande surface. Sécuritaire et bien visible, elle sèche normalement rapidement mais limite les mouvements de pagaie sur l'eau. Avec son système d'ajustement à sangle intégrée, elle s'adapte à tous les types de gabarits. C’est une bonne option pour le chalet et utilisation par plusieurs personnes.
Exemple :KHIMERA FLOTTAISON PFD POUR PADDLE BOARD

MÉTÉO ET VENTS

En paddle board, le vent est un élément que l'on doit connaître. Tout comme le courant d'une rivière, la direction du vent peut faciliter ou ralentir votre glisse. N'hésitez donc pas à regarder les prévisions météo et à jeter un coup d'œil particulier à la vitesse et à la direction du vent.

S'HABILLER EN CONSÉQUENCE

Printemps, été, automne, hiver, toutes les défaites sont bonnes pour sauter à l'eau. S'il est évident qu'une sortie en paddle board en plein de mois de juillet doit s'accompagner d'un bon tube de Coppertone, une sortie en plein hiver s'accompagne à son tour de vêtements en néoprène ou d'une wetsuit qui saura nous garder au chaud.

Pour en savoir plus à ce sujet et pour savoir quel wetsuit est nécessaire en fonction de la température de l'eau, lisez notre blogue sur comment faire du paddle board en hiver.

HYDRATATION ET ALIMENTATION

En paddle board, même s'il est facile de sauter dans l'eau et de se rafraîchir, en plein soleil et en pleine canicule, il est important de s'hydrater. Parce qu'il peut être encombrant d'apporter une bouteille d'eau et des collations sur sa planche, la majorité de nos SUP sont munies d'élastique sous lesquelles vous pouvez y insérer facilement une bouteille ou un sac de noix (ou des Tostitos, c'est selon).

AVERTIR SES PROCHES

Si vous partez seul sur l'eau, on vous suggère aussi d'avertir un membre de votre entourage. Sans l'inquiéter, il est toujours plus sécuritaire d'aviser un proche de notre départ, de notre arrivée et du cours d'eau sur lequel on souhaite s'aventurer.

Il est aussi une bonne idée d'apporter avec vous un téléphone cellulaire que vous pouvez disposer dans une pochette hydrofuge. Vous risquez sans doute de ne pas l'utiliser, mais il sera là au besoin.

Faire du paddle board, ce n'est pas dangereux. Loin de là! Toutefois, comme tout sport nautique, nous nous devons d'être conforme à la loi, de porter un VFI et de faire preuve de gros bon sens. Ça nous gardera à l'abri de bien des bobos et d'une éventuelle contravention!

Pour en apprendre davantage sur sécurité nautique, n'hésitez pas à nous écrire ou à consulter le site de Transport Canada